Présentation des livrets Smile

Historique

Les Livrets Smile ont été élaborés par l’asbl Inclusion, avec le soutien de Cap48, de Phare et de l’AViQ, et grâce à la collaboration de très nombreuses personnes en situation de handicap, de professionnels et d’aidants proches.

La liste des personnes qui ont contribué à l’élaboration de ces livrets, de même que des institutions qui les ont testés est annexée au document de présentation de ces livrets.

Présentation des livrets SMILE (PDF 534 KO)

Objectifs poursuivis et public cible

  • Promouvoir l’auto-détermination des personnes avec une déficience intellectuelle et leur inclusion dans la société
  • Faciliter les débats sur des sujets délicats
  • Promouvoir une analyse globale de la qualité de vie
  • Prévenir la maltraitance des personnes en situation de handicap et promouvoir leur bientraitance
  • Favoriser une analyse approfondie de la satisfaction des personnes en situation de handicap
  • Prendre en compte la situation de toutes les personnes, adultes, avec une déficience intellectuelle
  • Mettre à disposition des personnes des outils relativement accessibles
  • Favoriser une communication et une collaboration efficace entre les différents partenaires
  • Favoriser le travail en réseau
  • Promouvoir l’identification d’actions précises et réalistes pour améliorer concrètement la qualité de vie

Ces Livrets Smile peuvent être utilisés pour évaluer les besoins d’une personne et l’aider à définir son Projet Individualisé (ou « projet de vie »), comme fil conducteur pour un Conseil des Usagers, pour alimenter une auto-évaluation des équipes, etc.

La satisfaction des personnes en situation de handicap

Evaluer de manière structurée et approfondie la satisfaction des personnes en situation de handicap, c’est avant tout une opportunité de reconnaître et de valoriser leurs statuts de « clients », de « bénéficiaires de services » au sujet desquels il est légitime et indispensable qu’elles puissent exprimer librement et sereinement leur avis. C’est donc les aider à être actrices de leur propre vie, impliquées à part entière dans les décisions qui les concernent directement.

C’est en sollicitant l’avis des bénéficiaires et en favorisant les échanges de points de vue des trois partenaires, que sont les personnes en situation de handicap, les professionnels et les aidants proches, que les actions les plus efficaces pourront être identifiées et mises en place pour une meilleure qualité de vie des personnes.

Taille police
Contraste